Alors si vous vous souvenez bien , j'ai fini de corroyer mon bois pour mon joli projet de cuisine.

A partir de là plusieurs tâches restent a effectuer qui sont les suivantes :

 

  • délignage des longeurs
  • panneautage
  • rainurage des longueurs
  • débit des montants et traverses
  • ténnonage des pièces et mortaisage ( pas dans ce cas)
  • assemblage a blanc des facades
  • Poncage des pieces
  • assemblage des facades
  • brossage a la brosse a veiner
  • cérusage des pieces
  • vernis
  • mise en place des quincaillerie
  • Montage et réglage

alors c'est partit

Pour toutes le sphases je prepare un peu plus de bois que nécessaire pour disposer de pièces d'essai

Délignage

j'ai choisi de faire des panneaux de facades en chêne massif et mes plateaux sont en 27 mm d'épaisseurs. je dois donc les ramener a 12 mm d'épaisseur pour économiser du bois tout en restant en massif. Mon cher maitre de menuiserie des Ateliers des moulins me conseillait sinon  du contre plaqué chêne "NOVOREX" 5 mm et là pas de panneautage, pas de délignage juste de la découpe de panneaux plus facile mais je l'avoue je l'ai su trop tardivement :)

Ma scie ciruclaire sur table de ma BESCOMBI 3.0 n'ayant qu'une coupe de 6 cm de hauteur, j'ai du dans un premier temps débiter des longueurs de 2.5 x 6cm de large puis les déligner sur l'épaisseur en 2 x 12 mm ( ne pas oublier la l'éepaisseur du trait de scie qui fait le reste). Le moteur de la combiné a bien souffert, il faut se rappeler que le délignage est ce qui est de plus dur car en bois debout les fibres du bois sont bien tressées...

donc compter 10 minutes par longueur ( j'en avais 60) le temps de regarder quelques bons films quoi.

apres le délignage j'ai repassé un coup de rabot sur les nouvelles longueurs en vue d'avoir des plateaux de 10 mm  d'épaisseur.

 

20151119_110534

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Panneautage

pour la suite, je me sers de mes dormants fabriqués maison et de quelques serre joints pour monter mes plateaux attention à bien coller et serrer chaque bout tout en conservant un fil de bois sympa. je fais un montage a blanc et je trace mes repères pour faciliter mon montage au collage

je laisse sècher quelques heures ( il fait 16 dan mon atelier donc il faut bien cela) le tout sous presse

 

20151127_092646

20151130_101435

20151130_110007

 

par la suite un petit affleurement et rabotage pour retrouver une surface lisse et je n'aurais plus qu'a couper a la longueur voulue des bouts de panneaux et les assembler dans les portes.

pendant que tout cela sèche passons donc au débit et raiurages des longueurs

Rainurage des longueurs

Suite a conseil de Laurent de l'Atelier des moulins, j'ai ultilisé une astuce de menuisier qui s'appelle le " tenon à remplissage de rainure" et qui a cet avantage de ne pas nécessiter de mortaise (pour info 21 facades x 4 mortaises = 84 mortaises a faire sinon bonjour la galère.

Je fais donc mon tenon de la même dimension que la rainure ex: rainure de 10 mm d'épaisseur et 15 mm de profondeur centrée et bien tenon de 10x15 également comme cela rainure est entièrement remplie par le tenon et se substitue a la mortaise ( hé hé hé )

j'ai donc pointé la toupie de ma bescombi 3.0 avec un disque de rainurage et quelques bagues pour obtenir ma rainure de 10 mm. pour éviter de mettre les doigts et d'obtenir les rainures les plus régulières possibles, j'ai calé mon entraineur et hop c'est partit pour 20 longeurs en 5 minutes

 

20151201_114127

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20151201_114215

une fois le tout rainuré passons au débit des montants et traverses

Débit des montants et traverses

Une seule chose a faire prendre son temps pour les tracés. préférer si possbile le report à plusieurs mesures pour éviter de cumuler les écarts et scier sur un des cotés du trait. laisser toujours une petite chute entre 2 pièces pour permettre de reprendre un angle droit au besoin. et on débite, et on débite... j'aime beaucoup cette partie

Ténonnage des traverses

Je pointe ma toupie avec la table de ténonnage et un disque à feuillure dont j'inverse les faces avec quelques bagues . je cale le tout avec un pied a coulisse et une règle de toupilleur pour obtenir les dimensions voulues soit un ténon de 10 mm  d'épaisseur centré et 15 mm de profondeur.

je passe toujours une pièce d'essai en premier. attention a bien tenir les pièces car la moindre vibration fera un joint pas net. je mets toujours a ce stade les parements sur table ce  qui permttra d'éviter des cintrages de bois en s'assurant que les ténons de chaque côté auront les même côtes...

 

20151203_093446

 

 

 

 

 

 

20151203_100038

20151201_130839

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

un petit montage à blanc et bien se préparer à poncer pour la suite

et voilà 9 portes de pré préparées vivement la suite

Je vous souhaite à tous et toutes de jolis copeaux dorés

 

20151203_104843

Mvince